Galerie Lavie

GALERIE LAVIE
Paris - Venise - Rome - Patmos
www.GalerieLavie.com

*
*
Accueil &
Nouveautés
*
÷ Fusains
*
÷ Monotypes
*
÷ Pastels
*
÷ Aquarelles
*
÷ Huiles
*
LAVIE Marie
*
· Expositions
*
· Contact
*
*

N°1 - Baltazar Castiglione (d'après Raphaël) | Tous les huiles des maîtres | N°3 - Portrait d'Hendrickje Stoffels au béret de velours (d'après Rembrandt)


N°2 - L'homme au buste de Caracalla
(d'après Sébastien Bourdon)

huile, 81x100
1994

l'image en grande taille ·
Sebastien Bourdon et son oeuvre ·
L'homme au buste de Caracalla - Bourdon Sebastien

L'homme au buste de Caracalla, d'après Sébastien Bourdon (Montpellier, 1610,  Paris, 1671), conservé au musée du Louvre, Paris.

- copie estampillée par le Musée du Louvre -


Sébastien Bourdon

Sébastien Bourdon, qui à côté des Le Nain, tient une place si intéressante dans l'histoire de l'art français, était fils de Martin Bourdon, maître peintre et verrier, dont il reçut les premiers principes. Il vint à Paris avec un oncle, à l'âge de sept ans, et fut placé comme élève chez Jean Barthélémy. A quatorze ans il reprît la route du midi. Le jeune artiste à ses débuts n'eut guère de succès et à l'âge de dix huit ans, décida de se faire soldat, mais le métier ne lui convint pas et il obtint son congé. Il partit alors pour Rome où il resta de 1634 à 1637. Il vécut à cette époque des copies de maîtres qu'il exécuta. Bourdon était calviniste et il ne trouva pas de protecteur à Rome qu'il quitta après après avoir été  signalé comme hérétique à la Sainte Inquisition par un collègue jaloux.

Il avait vingt sept ans, lorsqu'il revint à Paris en 1637. Son mariage avec Suzanne Du Guernier, la soeur du miniaturiste, marqua la fin de ses épreuves: son talent fut unanimement reconnu, il peignait sur commande des tableaux de batailles, de chasses et de paysages.

La commande d'un tableau votif destiné à être offert au Chapitre de Notre Dame, le classa définitivement au premier rang. En 1652, il accepta l'offre de Christine de Suède et devint son premier peintre, il fit de nombreux portraits.

Après l'abdication de la Princesse, il revint à Paris en 1654. L'année suivant il fut nommé recteur à l'Académie. La fin de sa carrière s'acheva dans la reconnaissance et la considération. Sébastien Bourdon possède tous les droits au titre de peintre d'histoire, mais il est plus intéressant encore dans sa peinture de genre. Son réalisme, son intensité d'expression n'ont rien à envier aux maîtres hollandais. Il incarne véritablement le génie français du XVIIe siècle.


N°1 - Baltazar Castiglione (d'après Raphaël) | Tous les huiles des maîtres | N°3 - Portrait d'Hendrickje Stoffels au béret de velours (d'après Rembrandt)

 

*
*

Accueil ] [ Huiles ] [ Pastels ] [ Aquarelles ] [ Fusains ] [ Monotypes ] [ Marie Lavie ] [ Expositions ] [ Contact ]

©Copyright 2005-2012 Marie Lavie - All Rights Reserved.